PROJET « DE MÉMOIRE D’HOMME… »

Within living memory Projet De mémoire d’homme english

 Avec le soutien du Programme européen pour la mémoire active.

 

europe français

 

Le projet s’est développé d’abord autour du spectacle « Que Ta volonté soit fête… » dont nous voyons quelques extraits dans « De mémoire d’homme… », à partir des Ecrits d’Etty Hillesum, jeune femme juive hollandaise écrivant un journal entre 1941 et 1943 , année de sa déportation et de sa mort à Auschwitz. Voyant les échanges que cela entraînait avec le public , nous avons décidé de proposer des ateliers d’écriture à des jeunes ainsi que
des rencontres intergénérationnelles, et de faire de la parole d’etty un pont jusqu aux
questions actuelles d’ouverture ou de fermeture à l’autre.

Nous avons poursuivi notre ouverture « géographiquement », développant le projet global « De mémoire d’homme… » à divers pays d’Europe.

La figure féminine d’Etty a donc été un point de départ engageant, sur le sens de la vie, l’énigme de l’esprit humain, les débuts de la psychanalyse, Dieu et les mécanismes totalitaires.

« De mémoire d homme… »  est aussi le titre du film documentaire écrit comme une itinérance .

Une mémoire qui traverse, digresse, se fait active au sein d’un groupe de lycéens face à des anciens qui redessinent leurs souvenirs. Les psychanalystes , autour de la parole d’Etty Hillesum, racontent l’humain….

Les questions se succèdent et s’appellent…Les points de suspension se posent sur les visages et les lieux de mémoire jusqu’à notre aujourd’hui.

 

Spectacle

QUE TA VOLONTÉ SOIT FÊTE…

d’après Une Vie Bouleversée – Journal d’Etty Hillesum / Mise en scène : Valentine Cohen

 


Le spectacle commence par une liste de noms, parmi lesquels ceux des contemporains d’Etty mais aussi celui des acteurs et celui des spectateurs, et puis d’autres encore responsables de cette chaîne de transmission qui débute à l’aube de temps et que par ce spectacle nous voulons contribuer à entretenir l’espace d’une représentation comme on entretient des feux de bivouac dans la nuit.

 

Un appel en quelque sorte à la responsabilité d’homme de chaque spectateur pour relayer la parole portée sur la scène. Dans le même esprit,l’espace scénique de la scène à la salle ne fait qu’un à plusieurs reprises.

 

 

O2radio Valentine Cohen: Pont Tournant

 

 

Reportage france3 – Que ta volonté soit fête..

 

 

 

 

 

 

Ateliers

Des ateliers de mise en voix des textes d’Etty Hillesum ont été réalisés à travers plusieurs pays d’Europe ( Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Slovénie, Italie, France). Ils ont été accompagnés d’ateliers d’écriture, de théâtre, de vidéo et de chant (chants du monde)

Le projet nous a permis de débattre et de sensibiliser le jeune public aux problématiques de la démocratie et de la responsabilité citoyenne : de nombreuses questions ont surgi occasionnant une meilleure compréhension ainsi que des engagements de la part des élèves (mise en pratique de la tolérance vis-à-vis des différences d’autrui dans leurs expériences de vie quotidienne en faisant preuve d’une plus grande ouverture d’esprit).

Le jeune public a fait un grand pas en appréhendant concrètement le rôle individuel de chacun dans sa participation à la construction d’un monde plus juste.

Il y a eu une réelle prise en charge de la parole d’Etty Hillesum, jeune femme à laquelle chacun a pu s’identifier, ainsi qu’à différents autres témoins-auteurs à travers la réappropriation de ces textes. Les élèves ont su faire face à la charge émotionnelle contenue dans cette parole. Parole qui, par le biais de leur participation à la représentation théâtrale ainsi qu’à l’élaboration du D.V.D, reprenait vie.

L’itinérance européenne a permis un éventail de réflexions, suscitant là encore de nouvelles prises de conscience : l’histoire vécue en Italie n’est pas la même qu’en France. Les publics découvrent des paroles intimes venues d’histoires nationales différentes constituant l’Europe d’aujourd’hui.

Un des travaux effectués avec des étudiants du CFA de Reignac à partir de témoignages d’anciens.
Présenté au Festival des lycéens de Bordeaux .

 

 

Extraits des ateliers d’écriture sur « De mémoire d’homme… »

Paroles de jeunes:


« Eh bien allons-y.

Par quoi commencer?…
Je rêve d’un monde authentique et juste ! Les déceptions, les pleurs, les coups de colère ne manquent pas dans ma vie… Mais j’ai la force d’y croire encore ! Cette force me vient de l’amour que j’ai reçu, des rencontres que j’ai faites, des expériences diverses et nombreuses que j’ai vécues.
J’ai souvent du mal à me situer dans cette société, parfois je me dis que je n’ai rien à faire là. Et puis, il y a ces passions qui m’aident à tenir…
je crois en moi, je vais y arriver…. A trouver cette paix en moi et avec les autres. »

« Eh bien, allons-y! n’ayons pas peur de rentrer au plus profond de nous même, de notre désir. Là où réside la vérité, l’amour, l’humain, notre essence. »

« Eh bien allons-y ! Nous, tous ensemble car je fais partie de nous… mais comment avancer sur le chemin ?? Moi, j’y vais en dansant parce que j’exprime par le corps mon Amour pour la vie, je sens que la vie me traverse… danser, vibrer, respirer…respirer seule et puis ensemble, avec toi, avec lui, avec elle ! Se laisser porter de la manière la plus authentique car Etre sincère avec moi c’est l’Etre avec toi. Et puis s’aimer, s’aimer soi car du début à la fin je suis là, moi avec mon corps : c’est mon costume de vie et celui-là je ne peux pas l’enlever alors…. »

« Allons-y….
Je n’obéis qu’à une seule loi, celle-ci, qui remet en question toutes les autres.
La loi des circonstances. Croire qu’une vérité est applicable en tous lieux et tous temps n’a que peu de sens à mes yeux, si ce n’est le sens de la droiture et d’une certaine poésie. Or, le monde n’est pas droit, il est dessiné par ses contours ambigus et ses visages géométriques.
Afin de sauvegarder meurs et morale, l’Homme se doit d’en adapter les angles, de prendre en compte le monde selon la forme et non l’inverse. Ainsi, seule une situation comprise peut être résolue, seul un principe développé, réfléchi et contextualisé peut être appliqué. En somme, seule une loi intelligente peut être, et elle est la seule que je respecte. »

« Eh bien allons-y, n’oublions pas que l’oubli est salvateur, que les contradictions les plus contradictoires sont les plus profondes et que seul l’amour ne peut être sujet à des généralités. »

« Eh bien, allons-y.
Me laisser imprégnable par tout ce qu’Etty écrit, par tout ce qu’elle dit. Me laisser toucher en profondeur jusqu’à ce centre en moi que je perçois parfois, quand je prends le temps de m’arrêter, de rester en silence suffisamment longtemps.
Etty vient titiller ce centre et me donner envie de continuer à chercher tout au fond de moi la vérité, la lumière, Dieu ? »

 

Partenaires :

 

logo quadri

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 14.00.01

 

Capture d’écran 2017-01-30 à 13.59.25