SPECTACLES

Et nous devînmes infranchissables

Cette performance spectacle traitant du chaos individuel et collectif et des solutions et célébrations alternatives possibles

IMMACULÉE

La rencontre de 3 femmes. Valentine Cohen, comédienne, metteuse en scène française d’origine tunisienne, Anna-Maria Celli, poétesse française d’origine espagnole, et Ornella Mamba, comédienne et jeune autrice congolaise. Héritières de cette francophonie mosaïque et d’une histoire coloniale. 3 femmes engagées dans leurs écrits et choix théâtraux, sur des sujets qui dénoncent les abus individuels et collectifs. Abus d’un pays sur un autre, spoliation, néo-colonialisme. Exploitation de l’homme par l’homme, domination de l‘homme sur la femme, instrumentalisation de l’homme, viol comme arme de guerre.

Pain-Béni

« Ce qui frappe chez Ornella Mamba, c’est ce mélange de tranquillité et d’ébullition soudaine du cerveau. Cette femme là est en prise directe avec la vie. Jeune femme congolaise, comédienne, maman, activiste, son 1er texte « Pain Béni » nous livre des fragments de vie entrecoupés par les violences rencontrées sur le chemin. Désirs, enfance, illusions, visions, prises de conscience, cauchemars, enfantent une parole décousue, une langue singulière et plurielle, un voyage dans l’intimité publique »

Valentine Cohen

Que Ta volonté soit fête…

La Seconde Guerre Mondiale, cette époque tumultueuse du chaos humain est la toile de fond de « Que Ta volonté soit fête… ». De 1941 à 1943, à Amsterdam, une femme juive tient un journal. Un document extraordinaire dans lequel s’élève une foi indéfectible en l’homme alors qu’il accomplit ses plus noirs méfaits.

« Il vaut peut-être la peine d’être personnellement présent dans l’histoire, cela permet de constater qu’il y a bien autre choses que ce que disent les manuels scolaires…» Etty Hillesum

Système D

Un corps habité par des territoires. Désemparé par l’état du monde actuel, ce corps traverse des espaces, qui parfois abîment, ses lignes, ses courbes quand d’autres affirment son ancrage primitif, et laissent s’exprimer l’ailleurs. S’ouvre alors le chemin des possibles. Un voyage intemporel, qui heurte les parois du sensible et se frotte à la volonté de ne pas se résigner.

art-matrice

L’Art-Matrice. Parce que l’art est fécond, porteur de vie. Matrice comme Matrix. Comment entrer en émancipation. Se lancer dans l’exploration des figures inspirantes, principalement féminines, qui tissent un chemin de révolution et de décolonisation des imaginaires. Pourquoi féminine plus que masculine ? Parce qu’en ce 21 siècle où cette équité entre hommes et femmes est encore en reste, il nous semble intéressant de mettre en lumière les idées fortes des artistes femmes engagées dans leur pensée et de celles qui revendiquent. Aujourd’hui leur espace public, dont nous sommes tous et toutes héritiers. Cela entraîne dans son sillon ceux et celles qui ont été ou sont encore exploités, bâillonnés ou invisibilisés. Nous voulons contribuer à une Europe, à une Afrique, à un Monde plus proches des visions de Frantz Fanon que des dirigeants économiques plus que politiques. Œuvrons poétiquement, politiquement, socialement, spirituellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *